Tourner la page virtuelle

Après treize ans (!) de bons et loyaux services, j'ai décidé de laisser mon blog "Prof et plus si affinités" pour aller vers d'autres horizons, beaucoup moins personnels. A force d'avoir écrit ce que je traversais, et surtout parce que je ne suis plus une inconnue pour certains d'entre vous, cet espace de liberté est devenu peu à peu un espace étriqué pour moi. C'est-à-dire que c'est tout le contraire de ce que je voulais.

Pour ceux qui aimeraient malgré tout me suivre dans mes aventures culturelles, envoyez-moi un message via le lien "Contactez l'auteur" (en haut à droite de la page d'accueil). Je vous donnerai la nouvelle adresse de mon blog, quand je n'aurai aucun doute. N'hésitez pas à me contacter, ou bien à laisser un commentaire ou une demande au pied de ce message.

Après toutes ces années, j'ai un peu de peine à basculer et à abandonner, d'une certaine façon, mon tout premier journal virtuel. Quelques chiffres, tout de même, depuis que j'ai migré sur canalblog, en 2006 :

2349 messages

319.503 visiteurs

7039 commentaires

539.410 vues

18 abonnés

3941 photos

Ecrire ici m'a beaucoup apporté, et je vous en remercie car vous êtes responsables d'une grande partie de mon plaisir à gérer ce blog. J'espère m'épanouir sous de nouveaux horizons virtuels. Merci à tous, déjà et encore.

merci-a-tous-

Edit du 19/02/15 : il y a encore de nombreuses visites quotidiennes sur ce blog (environ 50/jour), alors que je ne l'alimente plus. N'hésitez pas à me contacter pour me suivre ailleurs, si le coeur vous en dit !

Posté par virgibri à 12:44 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 septembre 2011

Racouniffe : n.m. Basilic qui perd de sa fraicheur, indiquant que l'été s'en va.

Je pense que le jeudi et le vendredi, j'alimenterai peu mon blog : ces journées vont me lessiver. J'avais oublié à quel point je donnais de moi-même en cours chaque heure, et quelle pression l'on peut s'imposer en période de rentrée, de façon consciente ou non. Le vendredi, je suis au lycée de 7h30 à 16h15, et je donne six heures de cours, par exemple.

J'ai l'impression que cette année, les données sont inversées : mes deux secondes me laissent perplexe (ils ont leur matériel, ont fait le travail, restent calmes, lèvent la main pour répondre, etc) et ma première d'adaptation -je dois lui trouver un surnom-, comment dire ? Je ne la sens pas.

Du coup, je dois redoubler de travail pour, d'un côté, alimenter l'appétit des secondes (ce qui ne signifie pas qu'ils ont un beau niveau pour autant, mais qu'est-ce que c'est agréable d'avoir des élèves devant soi !), et de l'autre, cadrer la première.

Sinon, je suis allée hier matin à la réunion d'accueil pour l'agreg 2012. Je me suis sentie un peu comme à l'époque de la prépa : légèrement ironique face à mon expérience, pour pouvoir survivre... Nous verrons la suite des événements. Au retour, quand j'ai lu Rabelais, je me suis endormie. Même résultat qu'avec Robbe-Grillet l'an dernier. Zut.

Pour changer le rythme de l'agreg, Flûtine et moi avons décidé d'aller voir des spectacles fréquemment, et je suis ravie d'avoir déjà quelques places en réserve... Je vous dira lesquelles progressivement. Na !

 

Globalia

A part ça, je fais de la littérature buissonnière avant de me coucher. Je lis une contre-utopie, Globalia de Jean-Pierre Rufin. J'avais dans l'idée l'an dernier de la faire lire en lecture complémentaire mais c'est trop long. Dommage, car ce n'est pas mal du tout.

Vendredi soir, pour évacuer mes deux journées intenses de cours, je suis allée au cinéma avec Pumpkin. Nous avons vu RIF, grâce à Ed qui m'avait donné deux places gratuites. Autant le dire tout de suite, ce film est d'une platitude absolue, ne décolle jamais et nous n'avons pas su pourquoi il avait été tourné. Pourtant, ça nous a amusées de voir un navet.

 

RIF

Sinon, j'ai décidé d'accepter l'offre de Free qui a racheté Alice et de passer à la freebox version 5. J'aurai peut-être moins de bugs du modem. C'est étrange, d'ailleurs, comme il se déconnecte de façon intempestive toutes les dix minutes quand Flûtine est là. Je sais qu'elle a de l'électricité, voire du magnétisme dans les mains, mais c'est troublant. A chaque fois qu'elle repart, je n'ai plus un seul bug...

Là, il pleut et le noirot s'est couché le long de l'ordi, près de moi. Il cache son nez sous mon bras. J'ai mal à la tête (la migraine trainait depuis jeudi, la voici). Mais je vais préparer quand même mon agenda pour avoir l'esprit tranquille.

Posté par virgibri à 09:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

28 novembre 2010

Un dimanche de frimas

Voilà, tous mes bulletins sont remplis ! C'est fou comme cela peut prendre du temps. Et puis ce qui me désespère un peu, c'est que 1) certains élèves les liront à peine; 2) certains parents ne les liront ou comprendront pas; 3) beaucoup de collègues font des fautes, et cela m'insupporte. Mais au moins, cette corvée est faite pour mes trois classes.

bulletin_evolution

Sinon, ce matin, j'ai cuisiné : mes pommes s'abimaient, alors j'en ai fait un clafoutis allégé (maïzena, édulcorant de cuisson, lait de soja). C'est réjouissant. J'ai aussi bien rangé l'appartement, et nettoyé à fond. Bref, j'ai fait tout ce que je ne peux pas faire en semaine.
Pour encore peaufiner ces moments, j'ai écouté en alternance Mark Ronson en boucle, et France Inter. Luchini passait vers 11h, et je me suis une fois de plus régalée. A tel point que Flûtine et moi avons décidé d'aller l'écouter au théâtre de l'atelier pendant les vacances... J'ai hâte de m'alimenter intellectuellement et "parisiennement" pendant cette pause salutaire de décembre.

J'ai aussi discuté avec Tinette, ma "coach" d'agreg, car j'ai une période de creux. Un peu de peur, sans doute. Des vieux démons qui reviennent : jamais jusque-là je n'avais décidé de travailler pour moi-même. Alors je cherche certainement à savoir pour qui je la passe, en dehors de moi-même. Peur de décevoir, même si au fond je sais que ceux qui m'aiment ne me jugeront jamais. Mes lectures ont donc faibli ces derniers temps. Et les corrections du concours blanc ont fait paniquer tout le monde, et ont aussi révolté pas mal d'agrégatifs. Par exemple, mon corpus portait en fait sur le réalisme magique. Aucun d'entre nous ne connaissait cela, et donc tout le monde s'est planté. J'attends toujours ma note, soit dit en passant. Si j'ai plus de 6/20, ce sera la fête.

Il a fallu aussi que je gère cette semaine un semblant de révolte chez des élèves de seconde qui m'accusaient de leurs propres maux : face au canyon de leurs lacunes, ils ont cette parade d'accuser les enseignants d'être trop durs, trop exigeants, trop ceci, trop cela. Heureusement, ce genre de situation ne me déstabilise pas, mais cela prend énormément d'énergie pour la gérer.

A part ça, j'ai aussi pris des décisions qui relèvent du technologique : mon ordi commençait à fatiguer quelque peu, alors je l'ai rebooté, nettoyé, vidé, mis en vente et... vendu ! Du coup, je vous montrerai le prochain très vite... dès que je l'aurai !
Et j'ai dépensé tous mes points fidélité chez Bouygues pour m'offrir un Iphone ! Je suis épatée par ses applications.

iphone_cupakes_main

Là, je suis censée lire du Montaigne. Ou relire mes cours d'agreg. Allez, je m'y mets : je lirai vos potentiels commentaires après. ;-)

27 novembre 2010

C'est beau, la vie...

Potiche_affiche


Lundi soir, Flûtine et moi sommes allées voir "Potiche", le dernier film d'Ozon. A la fin de la séance, j'avais un sourire jusqu'aux oreilles. Alors comme j'ai beaucoup moins la banane en fin de semaine, et que je viens de l'entendre sur France Inter, je vous offre un morceau chanté par Deneuve : "C'est beau la vie".
Après cela, j'irai remplir mes quasi 90 bulletins en ligne. En tâchant de ne pas trop ruminer.

Posté par virgibri à 13:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 septembre 2010

J'ai oublié de vous dire...

Comme j'ai fort bien travaillé aujourd'hui sur mes cours (poésie, ECJS, argumentation), je me donne le droit d'écrire une petite note ici.
Au retour de nos vacances, nous avons fait une halte -choisie- à Nohant. Oui, c'est bien là que vivait George Sand. Je n'avais jamais eu l'occasion d'y aller, malgré une envie certaine.
On sent le musée rodé au tourisme, mais globalement, la visite a été agréable. La guide que nous avons eue était passionnée par son sujet, quoique modeste, ce qui rendait le tout plutôt vivant (j'ai toujours une crainte avec les guides, forte de mauvaises expériences).

Ce qui était très amusant, c'est que le côté sulfureux de la vie de Sand était totalement occulté : la passion avec Musset, les amours homosexuelles, le côté hors-normes, quoi, et les relations avec son fils étaient complètement idéalisées. On nous la présentait en grand-mère idéale, femme du monde, écrivain de talent, politicienne, tout ça, tout ça. La maison est belle, et l'on comprend pourquoi tous les amis de Sand y passaient du temps.

DSCF4032

Dans le jardin, on peut voir le cimetière et la tombe de Sand, des siens, ce qui est émouvant. Elle est morte dans une chambre réaménagée, car elle voulait voir les deux cèdres du Liban qu'elle avait plantés à la naissance de ses enfants (cf. photo ci-dessus).

DSCF4030

Je ne pense pas me précipiter sur les oeuvres de Sand dès que j'en aurai la possibilité, pourtant je garde un bon souvenir de sa correspondance (presque 30 volumes, un ensemble faramineux) que j'avais arpentée pendant mes recherches en maîtrise. Je préfère grandement la femme à l'écrivain, je crois.

C'était bon de prolonger encore un peu les vacances avec ce détour.

DSCF4031

Posté par virgibri à 18:08 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


01 mars 2010

Cahier rouge à spirales

DSCF3725

Opéra Garnier, hier, vers 17h30

Il faudrait que je raconte le train bloqué en pleine nuit et la descente improbable sur les voies.
Les rires et les imitations.
La balade dans Paris sous un soleil d'hiver parsemé de pluie.
La rencontre entre Comtesse et Flûtine.
Le Louvre un dimanche.
La lumière de ses yeux.
Le blé de ses cheveux.

DSCF3730

Les lectures à deux voix.
Le cahier rouge.
Le lait de soja.
L'expo Soulages surprenante.
Les envies de voyages, de visites.
Le vent dans mes volets et le balcon dénudé par celui-ci.
Mes projets de remise en forme.

Mais elle vient de partir. Alors...

Posté par virgibri à 09:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

24 décembre 2009

Musique des mots

Luchini ne vous déchaîne pas*, et pourtant, quel génie ! Dommage... Sachez juste que ces presque deux heures de pure intelligence, de drôlerie, de littérature m'ont ravie. L'esprit qui fourmille, énergique, intempestif, à la limite de la folie m'exalte.
Je n'ai pas osé demander si l'affiche du spectacle était à vendre ou si l'on pouvait me l'offrir gracieusement (oui, je sais, je suis trop idéaliste parfois). J'aurais bien aimé l'avoir.

Bon, sinon, il paraît que ce soir c'est réveillon. Alors je vais vous faire un cadeau musical virtuel. Il s'agit de titres délicieux, tirés d'un album hommage à Boris Vian, lus ou chantés par des femmes aux voix troublantes.

Histoire de ne pas faire de sexisme à rebours, j'ai glissé, au milieu de ces dames, Edouard Baer. Mais peut-on faire plus dandy et plus ambigu que lui ?
Je n'ose finir sur une phrase attendue de type "bon réveillon". Alors voici une petite citation de Paul Valéry, qui sert de point de départ au spectacle de Luchini : "Il n'existe pas d'être capable d'aimer un autre être tel qu'il est. On demande des modifications..."

* Entre le moment où j'ai écrit cette entrée, et celui où je l'ai publiée, deux commentaires de mes coupines de blog ont été postés ! Je n'apporte pas de correction : c'est plus rigolo ainsi...
 


Posté par virgibri à 10:10 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 décembre 2009

Le point sur ma soirée

Voilà, si vous êtes un de mes fidèles lecteurs, abonné à ma newsletter, vous êtes en train de me lire alors que je suis à l'espace Cardin, tranquillement installée pour assister au spectacle de l'un des plus grands amoureux de la langue et des plus originaux : j'ai nommé Fabrice Luchini.

luchini_point_sur_robert

Je l'ai déjà vu une fois sur du Céline, et cela n'a été que régal. On sent les moments où il improvise de façon grandiose, où il dérive à sa façon si particulière, ceux où il s'abandonne... Je suppose que chaque soir, le spectacle est différent, même si le fond reste le même. J'aurais les moyens, j'irais plusieurs fois de suite le voir.
Ce soir, donc, c'est "Le point sur Robert", avec des textes de Chrétien de Troyes, Paul Valéry, Molière, Roland Barthes...
En voici des extraits, pour vous faire saliver (ou pour vous réjouir de ne pas y être, car je sais que Luchini peut aussi passablement agacer).


Fabrice Luchini Le point sur Robert Petit poème taoiste



FABRICE LUCHINI  - Perceval le Gallois / Le Point sur Robert

 

Posté par virgibri à 20:35 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 novembre 2009

Comptes d'hiver

Il faudrait que je fasse une entrée sur les sciences et moi (c'est pompeux, oui). Mais je n'en ai aucune envie. Idem pour acheter mon sapin chez mon amikea, corriger mes fichues copies (je ne peux m'en prendre qu'à moi-même d'en avoir autant), préparer le conseil de classe de demain (alors que je suis repos ce jour-là), changer les draps, repasser ma montagne de linge, vider le lave-vaisselle...

Là, dehors, c'est le déluge. Le vent m'a d'ailleurs réveillée ce matin. Vendredi, alors que je commence plus tard, c'est Clochette qui m'a fait toutes les bêtises possibles. Et puis la veille au soir, au moment de dormir enfin, un moustique, que dis-je ? le seul moustique de toute l'Ile-de-France, est venu siffler à mes oreilles. Rien de tel pour m'agacer.

Hier soir, j'ai rendu service à Barbie Dolly (bien plus joli, je trouve) qui manquait d'accompagnateurs pour emmener ses élèves au théâtre. Un Shakespeare de 2h30. Etonnamment, les élèves se sont bien tenus, en dehors de l'envoi de sms pendant la représentation... Après, épuisée de fatigue, j'ai acheté un menu Mc Do, et suis rentrée sous la pluie et dans le vent.

Shakespeare_conte_hiver

Allez, je vais m'activer quelque peu, histoire de m'en tenir à mon objectif du jour : un paquet de copies de STG, et mes cours préparés.

Heureusement que j'ai commencé ma cure d'allymcbealisme...

allymcbeal_cri

Edit de 19h30 : je viens enfin de finir mon paquet de STG; maigre victoire si l'on considère qu'il m'en reste encore quatre... Mais là, je vais m'atteler aux tâches ménagères propres au linge... Trop la fête !

Posté par virgibri à 10:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

25 novembre 2009

Piment

guillon


Je reviens du tout nouveau spectacle de Stéphane Guillon : il est comme ces croûtes que l'on voulait toujours gratter quand nous étions enfants, et qu'on aimait arracher même si elles étaient moches et qu'elles faisaient mal.
J'aime son audace, son franc-parler et sa finesse face à l'actualité et au monde politique.
Un peu de poil à gratter en ces temps où il faut passer la brosse à reluire, le lustrant et le cirage, ça fait un bien fou ! Il va loin et n'a peur de rien, semble-t-il.
J'aurais aimé une carrière d'humoriste acerbe et acide, mais toujours drôle, tiens.
Bonne nuit, les petits !


Stéphane Guillon : vive la France !
envoyé par franceinter. - L'info video en direct.

Posté par virgibri à 23:25 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,