30 septembre 2004

Arghhhh

Les copies s'amassent sur mon bureau... En bonne jeune prof consciencieuse, j'ai donné des rédactions et des dictées à mes chers angelots. Bilan : environ 200 copies à corriger.

Il paraît que ce métier est une vocation.

Non, c'est vrai ?

Posté par virgibri à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Ouhlala

Ouhlala, je dois aller à mon entraînement de tir, moi ! Si je veux faire les JO de Pékin, faut que je m'active !  6080

Posté par virgibri à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Prof, et alors ?

En quelques mots...

Enseignante titulaire depuis peu, je me suis assez vite aperçue que c'était le seul métier que j'étais capable de faire, et de supporter pendant quarante ans, puisqu'à ce rythme je ferai cours à soixante-dix ans, avec canne et dentier...

Un curriculum vitae ?

Elève sérieuse (trop), pas particulièrement brillante mais passionnée. Bac littéraire, classes préparatoires (hypokhâgne et khâgne, arghhh), Fac de Nanterre jusqu'en Maîtrise (sujet de mémoire alambiqué : "L'influence des auteurs polonais exilés en France au XIXème siècle"... No comment, please), préparation au Capes et à l'Agrégation à la Sorbonne, avec un boulon qui saute en milieu d'année.

Now

Bilan des courses : deux ou trois ans de boulots plus ou moins "épanouissants" : bibliothécaire dans les CE des aéroports de Paris et à Nogent, agent d'accueil à la Tour Eiffel (le 7ème ciel !), remplaçante à la Fnac des Ternes, et pour finir hôtesse d'accueil "volante"...
Là, en répondant pour la énième fois au téléphone, je me suis dit que quelque chose clochait. J'ai donc posé ma démission, et j'ai fait des remplacements en tant que vacataire ou contractuelle en Lettres.
J'avais enfin décidé de passer le pas et de revenir à mes premières et uniques amours.
Aujourd'hui titulaire, je fais enfin ce que j'aime avec la sécurité de l'emploi en bonus, et je fais tout mon possible pour le faire bien, même si je râle souvent...

Posté par virgibri à 13:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]