gaston_tortues

En ce moment, je ne fais quasiment rien d'autre que travailler, travailler, et travailler. Nous en sommes tous là, me direz-vous, mais je ne fais rien de mes week-end, par exemple.
Là, S. est sur les pistes de ski, terminant ses journées par des séances de spa. Je donnerais cher pour sentir l'air frais me fouetter les joues, et entendre à nouveau le son des skis glissant sur la neige fraiche... Mais moi, j'annule un rdv avec Micahuète aujourd'hui parce que je ne m'en sors pas. Le pot de samedi après-midi avec Emy relevait du miracle : je m'en suis émerveillée comme si ma blogamie m'emmenait à Disneyland. Si je regarde bien, depuis presque trois semaines, je ne fais RIEN à part avoir la tête dans le guidon.
Après ce chocolat chaud, je n'ai pas eu envie de rentrer : mes copies et mes cours m'attendaient. Je ne pouvais pas non plus faire de shopping : quand toutes mes factures sont déduites de mon salaire, il me reste au pire 100€, au mieux 200€ pour me faire de menus plaisirs. Vous vous doutez bien qu'avec Noyel -même si j'ai considérablement réduit le nombre de cadeaux- cette marge a été réduite à néant.
Alors je regarde mon joli sapin tout en bossant...
En plus, je trouve que l'appartement a des airs de bazar : tout s'y entasse. Il faudra que je fasse un grand ménage et grand tri avant que mes copines de lettres ne débarquent jeudi soir pour une raclette. Ce sera là notre soirée oxygène, car nous n'en pouvons plus.
Donc, aujourd'hui, je dois finir un paquet de copies en urgence et en corriger un autre. Je dois préparer un commentaire pour les secondes, ainsi que rédiger mon projet de lutte anti homophobie pour la commission de demain après-midi.
Il faudrait aussi que j'aille à la poste et, c'est trop la fête, que je fasse un tour au Monop pour des achats palpitants du type déodorant à bille. Le mieux aurait été d'aller chez Karouf, mais là, je tournerais masochiste, je crois. Je dois aussi espérer ne pas sombrer dans une sieste de deux heures comme hier pour parvenir à tout effectuer...

Ah, et puis je vais faire comme à la télé : j'ai un pti message personnel à diffuser, ça ne prendra qu'une image... C'est pour Val.

anniversaire

(Ouf, il y a du positif dans cette journée !)

Edit de 14h : mon projet est rédigé pour demain, un paquet de copies est corrigé, un sujet de seconde est prêt. Là, je vais enfin me laver avant d'aller faire des courses. Pfffffffff !