Retour de D2 hier soir vers 20h30. Longue journée, plutôt harassante : tir + vent + frisson des matches. Nous sommes partis samedi vers 10h, et le voyage n'était guère rassurant pour l'équipe : la voiture bougeait tant il y avait du vent, et la pluie se faisait brutale.
Nous avons quand même décidé de tenter l'entraînement officiel une fois sur place. Les arbres étaient couchés.

dscf2648 Rafales à 75km/h en moyenne. De la folie. Nous avons tiré trois ou quatre volées, dont deux en tourniquet (archères en alternance, comme pour un match de duel). A notre grande surprise, les flèches arrivaient en cible. Mais à quel prix... Angoisse pour le tir compté du lendemain. Même les organisateurs, pourtant habitués à une météo difficile, étaient pessimistes (ils n'ont pas pu installer les barnums et devaient être à quatre pour fixer un blason de 122cm en cible...). dscf2646
Le dimanche matin, je crois que  nous avons attendu et les fortes rafales, et la pluie. On sentait que tout le monde était crispé. Pourtant, j'ai pris du plaisir et j'ai eu l'impression de plutôt bien tirer. Les points ne suivent toujours pas (je finis à 450 sur 720), ce qui m'a un peu déçue. Le vent était très pernicieux car tournant et jamais au même endroit. Difficile à gérer, d'après de nombreux échos, mais je n'en ai pas souffert plus que ça. dscf2665
Repas du midi en abri, heureusement. La pause est courte (45mn), avant de reprendre en duels. Le premier match, nous le perdons assez naturellement car l'équipe en face de nous est forte (et que nous avons un léger stress ?). Score un peu faible, mais nous espérons nous refaire au suivant.
Malheureusement, un élément inattendu nous sape ce deuxième match. A., notre première archère, monte au tir. Le coach, soudain, lui dit : "Jaune ! Jaune !".  Elle ne comprend pas, et nous non plus. "Carton jaune ! Sors !" L'arbitre nous fait le coup deux fois. Pas le temps de rentrer dans de grandes discussions : nous avons deux minutes pour tirer six flèches, et la perte de temps est notable. Je suis placée en dernière position car je tire vite, et heureusement : je crois que mon dernier tube quitte mon arc dans les 15 secondes finales. Mauvaise volée, évidemment. A. s'énerve; il faut la calmer pour éviter le carton rouge et l'expulsion.
A rebours, nous savons maintenant que l'arbitre avait tort; il a fait un excès de zêle. Selon lui, A. aurait sorti sa flèche du carquois trop tôt, avant d'être sur la ligne de tir. Il nous a soutenu que la flèche ne pouvait être sortie avant d'être sur la dite ligne. Faux : on peut commencer à sortir la flèche, mais l'arbitre ne doit pas voir la pointe.
Nous n'avons  rejoué ni la volée ni le match, car on a étouffé cette injustice pour pouvoir continuer. Match au score minable : 111 pts (sur 240 possibles...). On tâche d'en rire car il nous reste un duel, puis le match de classement à affronter. dscf2661

Je ne sais encore comment nous avons fait pour revenir d'aussi loin, mais nous l'avons fait. L'équipe adverse nous prend 13 points d'avance sur la première volée. Nous finissons avec dix points d'avance, ce qui signifie que nous avons grignoté en trois volées 23 points ! Ma dernière flèche, retardée à cause du vent et tirée dans les dernières secondes est un 9, dont je suis très fière.
Il nous restait le match de classement, que nous avons gagné. Nous terminons à la 5ème place, miraculeusement (nous n'aurions jamais espéré un tel résultat après l'écueil des premiers matches).

dscf2654